Une majorité municipale qui règle ses comptes en public

Ce jeudi 31 mars, s’est déroulé à Rodez, un Conseil Municipal « exceptionnel », pour remplacer l’adjointe Sarah Vidal.

Notre maire a su se faire remarquer durant cette séance ! Que ce soit en coupant la parole à ses nouveaux opposants prétextant un article de la charte de l’élu qui n’a rien à voir, ou en vociférant sur ceux qui souhaitaient le critiquer. Notre maire nous a montré à nouveau le peu d’importance qu’il apporte au lieu de débat que doit être le Conseil Municipal.

Nous n’attendions pas d’opposition exceptionnelle au sein de la majorité qui puisse déstabiliser l’exécutif actuel. En effet, quelques minutes avant le conseil, ses élus avaient été réunis pour mettre les pendules à l’heure. De plus, le vote à bulletin secret n’avait de secret que le nom. Aucun bulletin imprimé n’était mis à disposition pour le vote, laissant à chacun des élus présents le soin d’écrire le nom de la candidate choisie ou non. Comme chacun le sait le style d’écriture peut être un signe de reconnaissance.

Les élus de la majorité sont, aujourd’hui, scrutés de près par le Maire et ses équipes afin d’étouffer toutes tentatives de rébellion.

Et que penser de l’annonce de Christian Teyssèdre fait à la presse de la délégation de la nouvelle adjointe alors que le Conseil municipal est censé en débattre et le voter lors de la prochaine session ?

Nous souhaitons bonne chance et bon courage à Anne-Christine Her pour sa nouvelle fonction !

Pour terminer, les prises de paroles durant cette séance des ex élu.e.s de la majorité, même si bien évidemment elles étaient légitimes, ne peuvent que nous laisser dubitatifs. Comment s’étonner du comportement autocratique du maire alors que d’une part, ils ont co-géré la municipalité de Rodez durant 14 ans (pour une au sein de l’exécutif municipal et pour l’autre au sein de celui de l’agglomération) et d’autre part, qu’ils ont porté haut et fort, voilà à peine 2 ans, les 120 mesures du projet de la majorité municipale lors des élections de 2020.

Nous ne sommes pas dupes des stratégies déjà fomentées pour la suite !!! Bref, ce Conseil Municipal était un non événement. Il a juste donné le triste spectacle d’un Christian Teyssedre égal à lui même, et d’une séance de règlement de compte entre toutes et tous les élu.e.s de la liste « Notre parti c’est Rodez » !

Conseil municipal de Rodez du 31 mars 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.